Communiqué de presse UMECK-AFD

by AHAMADA BEN ALI
on 03 avril 2019
Affichages : 841

Dans le cadre du Programme d’Appui au Financement du Secteur Productif financé par l’AFD, une convention de crédit a été signée le mardi 20 mars 2019 à l’Hôtel Retaj.

Son Excellence Mme Jacqueline Bazza-Mazzoni, Ambassadrice de France aux Comores, M. Omady Sidy, Président du Conseil d’Administration de l’Union des Mutuelles d’Epargne et de Crédit Ya Komor (U-MECK), un des bénéficiaires du programme, et Mme Bénédicte Brusset, Directrice de l’Agence Française de Développement (AFD), ont signé une convention de crédit pour un montant d’un 1,5 d’euros (soit environ 738 millions de francs comoriens). Cette ligne de crédit (prêt de l’AFD à l’U-MECK qui devra le rembourser) permettra à l’U-MECK d’augmenter son offre de prêts à ses clients générant de la valeur ajoutée aux Comores, notamment dans les de secteurs de l’agriculture, l’élevage, la pêche, et l’artisanat.

Cette signature marque une étape supplémentaire dans le programme AFSP après la signature de 4 conventions. Les deux premières sont destinées à financer le renforcement structurel de l’URSA et de l’Union des Mecks, à travers deux subventions respectivement de 500 000 et 600 000 euros (soit 246 millions de francs comoriens et 295 millions de francs comoriens). La troisième convention vise à accompagner la Banque Centrale des Comores dans la capitalisation des bonnes pratiques de financement du secteur productif, au travers d’une Subvention de 400 000 euros (soit environ 197 millions de francs comoriens). La quatrième d’un million d’euros (soit environ 492 millions de francs comoriens) permettra à l’URSA d’augmenter son offre financière à destination du secteur productif.

Le programme AFSP se fixe deux grands objectifs :

- Accompagner deux institutions financières décentralisées (IFD), l’Union des Meck et l’Union Régionale des Sanduk d’Anjouan, dans le financement du secteur productif : ce volet prévoit notamment le développement de nouveaux types de crédits et la formalisation de partenariats avec des structures d’accompagnement pour aider les Très Petites Entreprises (TPE) et les Petites et Moyennes Entreprises (PME) à formaliser et faire grandir leurs projets ;

 

- Consolider le cadre réglementaire du système financier et renforcer la Banque Centrale des Comores dans son rôle de supervision et d’animation du secteur en encourageant la diffusion de bonnes pratiques en matière de financement des TPE et PME.

 Les impacts attendus de ce nouveau financement sont les suivants :

- Accroissement du financement pour les TPE et les PME

- Consolidation structurelle des principaux réseaux de microfinance

- Stimulation de l’activité économique et création d’emplois

- Renforcement des capacités de la Banque Centrale dans son rôle de supervision du secteur financier et de diffusion des bonnes pratiques

 En Union des Comores comme dans bien d’autres pays, le développement du secteur productif et la création d’emploi se trouvent aujourd’hui au cœur des enjeux du développement. L’une des priorités des autorités consiste à appuyer le secteur privé pour la création d’activités productives dans des secteurs tels que l’agriculture, la pêche, la transformation de produits agricoles et le tourisme. En Union des Comores, l’offre de financement pour soutenir le développement des petites entreprises est à développer. Dans ce cadre, le programme AFSP contribuera à mettre en place une offre financière et un accompagnement adaptés aux besoins des institutions de l’Union des Meck et de l’URSA  pour contribuer à dynamiser l’activité économique et créer des emplois.

 En tant qu’acteur de premier plan engagé dans la coopération internationale, l’AFD est un partenaire historique de l’Union des Comores en matière de soutien au secteur privé et à l’inclusion financière. Depuis 1993, elle a contribué à la mise en place du réseau des Sanduk et a appuyé le développement de l’Union des Meck. En parallèle, l’AFD soutient la BCC qui œuvre en faveur de l’amélioration du cadre juridique du secteur et de la surveillance des établissements financiers, ce afin de créer un environnement propice au financement de l’économie. Ce programme (AFSP) s’inscrit dans la continuité des efforts passés, et contribue à la création d’une dynamique vertueuse, porteuse d’opportunités économiques et d’emplois.

Leave your comments

Post comment as a guest

0

Comments